J’entre pas à pas dans cette douceur que représente l’ambiance de noël. La petite fille qui sommeille en moi scintille d’impatience à l’idée de commencer les festivités et d’habiller la maison de ses plus jolies lumières. Cette période est féerique : les maisons se parent d’illuminations, d’odeurs et résonnent de chants de noël. Les marchés de noël font leur grand retour, où se mêlent les odeurs de vins chauds, de chocolats et tartiflettes.

Albert vient de faire son entrée dans le salon, il est là, impatient de revêtir sa plus belle parure qui lui donnera cet air de roi ! Je ne plaisante plus quand vient le moment tant attendu de faire d’Albert, le plus beau des sapins. Je me souviens qu’enfant, c’était un instant important et de privilège de pouvoir décorer le sapin, avec Lala, ma grande soeur, nous nous réjouissions de le rendre somptueux.

C’est sur un fond de chants de noël, accompagné de délicieux chocolats chauds que mon cher et tendre et moi, nous choisissons avec finesses les plus jolies boules. Chez nous c’est tout un art ! Et que dire de l’odeur de sapin qui flotte dans la maison, c’est représentatif à cette période de l’année. Et ensuite, vient le moment de choisir qui installera l’étoile, là, tout en haut du sapin, un petit moment de bonheur pour moi.

Ensuite, vient le moment des douceurs gustatives et de tout ce qui fait de noël, cette période extraordinaire. Je me suis consciencieusement obstinée a devenir la reine du cougnou. Et les essais de ces dernières années n’étaient en rien satisfaisant. A force de persévérance, j’ai trouvé  » The recette » celle qui fait le bonheur de la tribu, et depuis vendredi dernier, tous les deux jours un cougnou voit le jour …. 😉 C’est chez Yumelise que j’ai trouvé mon bonheur, je vous invite à y faire un détour 😉 Un cougnou délicieux comme chez votre boulanger, une mie filante, un bon goût de beurre. J’ai juste ajouté un peu plus de sucre que dans sa recette, j’aime le sucre !!!

Alors, plus aucun doute, à présent, vous avez compris que l’esprit de noël, c’est mon petit truc à moi 😉

A vos fourneaux …

Mon panier pour un grand cougnou nature :

  • 400 gr de farine T45
  • 150 gr de lait
  • 80 gr de sucre
  • 21 gr de levure fraîche
  • 70 gr d’oeufs battus
  • 75 gr de beurre doux
  • 3/4 c à c de sel

A vos marques, prêts , boulangez …

  • Dans un bol, faites tiédir le lait.
  • Ajoutez 20 gr de sucre et la levure émiettée.
  • Laissez reposer 15 minutes.
  • Dans le bol de votre robot muni du pétrin, mettez la farine, le reste du sucre et le sel et mélangez.
  • Ajoutez 70 gr d’oeufs battus et mélangez à vitesse lente.
  • Ajoutez le mélange lait/sucre/levure et mélangez à vitesse lente (n’oubliez pas de racler les bords).
  • Ajoutez le beurre en morceaux et petrissez à la vitesse 2 pendant 8 minutes.
  • Augmentez la vitesse ( vitesse rapide 8 avec monsieur K ) et pétrissez encore 8 minutes ( la pâte doit se détacher des parois du bol mais elle reste collante c’est normal ).
  • Couvrez votre bol et laissez reposer la pâte entre 1 à 2 h à température ambiante.
  • Lorsque la pâte est levée, dégazez-là en écrasant la pâte.
  • Replacez votre pâte dans votre bol et couvrez-là d’un film alimentaire et laissez reposer une nuit au réfrigérateur ( ou au moins 6 h ).
  • Le lendemain, sortez votre pâte et déposez-là sur votre plan de travail fariné.
  • Laissez reposer votre pâte durant 30 minutes à température ambiante.
  • Ensuite, divisez votre pâte en 1 gros pâton et 2 petits pâtons.
  • Façonnez les 2 petits pâtons en deux boules et le grand pâton en l’allongeant légèrement pour faire le corps.
  • Soudez les boules de chaque côté du corps et déposez sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
  • Laissez pousser 2 heures à température ambiante.
  • Badigeonnez votre cougnou avec le reste de l’œuf battu.

  • Préchauffez votre four à 180 °C.
  • Enfournez durant 15 minutes à 180°C et ensuite laissez cuire encore 10 minutes à 170°C.
  • Sortez du four et laissez refroidir sur une grille.

Little Val touch’ :

  • Si votre cougnou bruni trop vite durant la cuisson déposez par dessus un papier alu durant le reste de la cuisson.
  • Vous pouvez congeler votre cougnou lorsqu’il est refroidi et le laisser dégeler à température ambiante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.