Les desserts et les ripailles de ces derniers jours de fêtes n’ont pas dit leur dernier mots … Le temps des festivités, des bûches et autres gourmandises de noël restent dans l’esprit de chacun, mais il est déjà temps de faire place au mois de janvier et donner une place à la galette des rois …

Et si je vous contais l’histoire de la galette ? Un peu d’histoire ça ne peut pas nous faire de mal 😉 L’Epiphanie ou fête des rois est célébrée traditionnellement le 6 janvier et concorde à la présentation du petit Jésus à Balthazar, Melchior et Gaspard; les célèbres Rois Mages. Cette notoire fête chrétienne donne l’ opportunité à chaque gourmand de se délecter de la galette !

Pour la fête des rois, la traduction est donc de savourer la galette. A base de pâte feuilletée, fourrée de frangipane ( un mélange de crème pâtissière et de crème d’amande). A l’intérieur, une fève y est dissimulée, c’est de cette façon que sera désigné le roi de la maison.

Depuis trois ans, terminé les galettes achetées à la boulangerie, je la prépare moi-même. Habituellement, je réalise une pâte feuilletée traditionnelle, mais si vous me connaissez un peu, vous savez que je suis toujours à la recherche de nouvelle idée et technique ! C’est donc avec appréhension, que cette année, mon choix s’est porté sur la pâte feuilletée inversée.

Bien, que plus complexe à réaliser, je ne suis pas déçue du résultat … La galette est friable, légère et fondante. Chaque pâtissier y met son empreinte, sa petite touche finale : le grignage ou rayage. Généralement, réalisé avec la pointe d’un couteau, chacun laisse libre court à sa créativité. Et je peux vous confier, que je me suis bien amusée 😉 Mais, le grignage bien qu’esthétique a aussi une autre fonction, celui de permettre une cuisson uniforme et vous assure un développement du feuilletage régulier durant la cuisson permettant au gaz de s’échapper.

Cette année, le choix de la garniture ne fut pas simple ! Jaja souhaitait une frangipane/abricot, mon chéri une spéculoos et moi j’avais envie de tenter le chocolat ! Je me suis faites plaisir en portant mon choix sur la frangipane et le chocolat que je voulais agrémenter de framboises, mais euh …. comment dire, une petite perte de mémoire subite et c’est lorsque j’ai enfourné la galette que la mémoire me revint !

Avant de partager avec vous la recette de la première galette de l’année, j’ajoute toujours un peu, euh non, j’apporte du rhum dans la crème d’amande … Le goût des amandes est tout simplement rehaussé !

Allez … assez de papotage, qui sera le roi à votre tablée ?

A vos fourneaux …

Dans mon panier :

Pour la pâte feuilletée inversée : ( pour 4 pâtons de +- 300 gr de pâtes feuilletées )

Beurre manié :

  • 375 gr de beurre pommade
  • 150 gr de farine

La détrempe :

  • 110 g de beurre fondu
  • 150 g d’eau
  • 15 g de fleur de sel
  • 350 g de farine T45
  • 1 c. à c. de vinaigre blanc

Frangipane au chocolat :

  • 60 g de chocolat noir
  • 1 jaune d’oeuf
  • 6 g de fécule ou de maïzena
  • 6 g de sucre
  • 80 g de lait
  • 50 g de beurre pommade
  • 50 g de sucre
  • 50 g de poudre d’amandes
  • 1 œuf

Dorure :

  • 1 jaune d’oeuf
  • 2 gr de crème fraîche liquide

Préparation du beurre manié : ( c’est le nom du mélange de beurre et de farine qui sert au feuilletage)

  • Laissez votre beurre à température ambiante.
  • Dans le bol de votre robot muni de la feuille, mélangez le beurre avec votre farine.
  • Lorsque la pâte est homogène, étalez-là entre deux feuilles de papier sulfurisé en formant un carré de 1 cm d’épaisseur.
  • Réservez au réfrigérateur durant une heure.

La détrempe : ( c’est le nom du mélange de farine et d’eau )

  • Faites fondre le beurre à feu doux et retirez-le du feu pour qu’il refroidisse.
  • Dans le bol de votre robot muni de la feuille, mélangez le beurre fondu, l’eau, le vinaigre blanc, la farine et la fleur de sel.
  • Lorsque le mélange est homogène, faites un carré de 2 cm d’épaisseur et enveloppez le dans un film alimentaire ( ne travaillez pas trop la pâte sinon, elle risque de se déformer durant la cuisson).
  • Réservez durant une heure au réfrigérateur.

Le tourage :

Première étape :

  • Farinez votre beurre manié et votre plan de travail. (veillez à toujours bien fariner le plan de travail afin que la pâte n’accroche pas et glisse).
  • Déposez la détrempe en diagonale, rabattez les coins du beurre manié par dessus de façon à faire disparaître complètement la détrempe.
  • Appuyez avec la paume des mains légèrement sur le dessus de la pâte afin qu’elle soit la plus plate possible.

Deuxième étape :

  • Étalez la pâte en une longue bande 3 à 4 fois plus longue que large.
  • A présent, vous allez réaliser ce que l’on appelle  » un tour double  » : pliez 1/4 de votre pâte vers le centre, puis le second quart de la même manière de façon à ce qu’ils se retrouvent bord à bord.
  • Pliez en deux. Votre tour double est terminé.
  • Filmez votre pâte et réservez-la au réfrigérateur durant une heure.

Troisième étape :

  • Sortez la pâte et faites-lui faire 1/4 de tour (ouverture à droit ou à gauche, cela n’a pas d’importance).
  • Étalez-la face à vous afin d’obtenir une bande 3 à 4 fois plus longue que large.
  • Réalisez à nouveau  » un tour double  » puis réservez la pâte une heure au frais.

Quatrième étape :

  • Tournez la pâte d’1/4 de tour (ouverture toujours du même côté : droite ou gauche).
  • Etalez-là pour obtenir une bande 3 fois plus longue que large.
  • Vous aller finir votre tourage par  » un tour simple «  pour cela pliez la pâte en 3 comme un porte feuille.

A présent, vous pouvez diviser la pâte en 4 parts et les filmer séparémment. Si vous souhaitez utiliser votre pâte immédiatement il faut absolument la laisser reposer une heure au réfrigérateur avant de l’utiliser.

Préparation de votre pâte à galette :

  • Étalez votre pâte feuilletée sur 3 mm d’épaisseur.
  • Réservez au réfrigérateur le temps de réaliser la frangipane au chocolat.

Frangipane au chocolat :

  • Faites fondre au bain- marie votre chocolat au bain-marie.
  • Réalisez d’abord une crème pâtissière : portez les 80 g de lait à ébullition.
  • Mélangez le sucre, la fécule ou maïzena et le jaune d’oeuf.
  • Versez le lait chaud et mélangez à nouveau.
  • Remettez le tout à ébullition tout en remuant.
  • Versez la crème sur le chocolat fondu et mélangez à l’aide d’un fouet puis réservez.

  • Réalisez ensuite la crème d’amandes : mélangez le beurre pommade, le sucre et la poudre d’amandes.
  • Ajoutez l’œuf et mélangez à nouveau.
  • Vérifiez que la crème pâtissière au chocolat ne soit pas trop chaude.
  • Mélangez la crème pâtissière à la crème d’amande jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

Montage de la galette :

  • Sortez votre feuille de pâte feuilletée, farinez légèrement le plan de travail et étalez la pâte.
  • Découpez deux cercles de 24 cm de diamètre.
  • Mettez votre frangipane au chocolat dans une poche et répartissez la frangipane au chocolat sur un disque de pâte en laissant 2,5 cm de libre sur le bord.
  • Ajoutez une fève dans la crème.
  • A l’aide d’un pinceau, mouillez avec de l’eau les 2,5 cm que vous avez laissé libre sur le bord de votre galette.
  • Déposez votre second disque de pâte feuilletée par dessus.
  • Appuyez légèrement sur tout le tour de la galette pour que les deux disques soient bien soudés.
  • Mélangez le jaune d’oeuf et les 2 g de crème pour la dorure et badigeonnez la galette à l’aide d’un pinceau.Placez la galette 30 minutes au réfrigérateur.
  • Passez une seconde couche de dorure.
  • Laissez reposer a nouveau 30 minutes au réfrigérateur.
  • A l’aide d’un couteau, dessinez un motif.
  • Piquez 4 à 5 trous dans la galette à l’aide d’une pointe de couteau ou un cure-dent ( vous pouvez piquer dans votre motif).

  • Enfournez à 170 °C chaleur tournante durant 30 à 35 minutes.
  • A la sortie du four, placez sur une grille et laissez refroidir avant dégustation.



Little Val touch’ :

  • vous pouvez conserver votre pâte 2 jours au réfrigérateur ou plusieurs mois au congélateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.